Madagascar: weekend pascal, conduite et coup de soleil

Bon, j’ai vraiment pas eu une journée à moi. Donc j’ai plein de croquis dans mon carnet, mais peu de temps pour encrer et colorier le tout… C’est donc 3 mois après avoir dessiné cette histoire que je la poste ! Cela fait maintenant 5 mois que je suis arrivée sur la grande île!
(Désolée pour les couleurs un peu fadasse, voir le manque de couleurs sur les paysages… mes crayons prennent beaucoup trop cher si je colorise version « appuyé »… donc ça rend sur le papier, mais au scanner, ça veut pas !)

Encore merci à Anja et sa famille 😉 
A bientôt les amis ! 

Madagascar, Arrivée à Tolagnaro !

Dans les précédentes pages de mon carnet je vous racontais ma semaine à Tana, avant le départ pour Tolagnaro (Fort-Dauphin). Voici donc mon arrivée dans cette petite ville du sud de Mada ! C’était le 16 février dernier, ça commence donc à dater !

Ça fait maintenant 2 mois que je suis là ! :O je réalise à peine !! J’avais dit que la suite était dessinée et je n’ai pas menti, je n’ai juste pas eu une seconde pour moi depuis 2 mois !

C’est parti !

(Sublime: le paysage, pas le dessin)

Et voilà pour cette arrivée à Tolagnaro ! 
Bon j’ai eu quelques soucis avec la numérisation, certaines couleurs (gris clair ou rose) ne ressortent pas :/ . Énigme à résoudre ! J’ai aussi beaucoup plus « appuyé » avec les crayons… en vrai je crois que mes feutres me manquent ! Je ne sais même plus si ils sont restés en France ou si ils sont dans mes cantines… Il faudra que je vous raconte la fabuleuse histoire de mes cantines !!!!
Mais dans les prochaines pages, on se retrouve pour ma première escapade lors du weekend de Pâques ! 
Je vais essayer de lancer une petite série aussi, des « petits désagréments » et des « petites joies » de la vie à Mada, avec des dessins d’une seule page, très courts ! (Quelques dessins sont déjà crayonnés mais je ne suis pas sure du format…). Dites moi si ça vous intéresse dans les commentaires ! 😉 

Madagascar, impressions et découvertes

J’aurais pu appeler cet article « Faune et Flore de Madagascar », mais comme je parle également de voitures et de foie gras… Voici donc la suite de ma semaine à Tana, où je vais découvrir de nouvelles choses dans divers domaines!
Pour la petite info, je n’ai pas encore vu de Lémuriens, ni les tortues (oui j’ai oublié de finir de colorier la carapace…), mais j’ai bien vu tout le reste ! (Parfois même un peu trop !!!).

Voilà donc pour cette première semaine en terre Malgache. La suite se passera donc sur la petite ville isolée de Fort Dauphin, où je vis depuis maintenant près d’un mois ! La suite est déjà dessinée, elle devrait donc arriver assez vite ! 
Pour la petite histoire, je me suis aussi battue avec deux spécimens d’araignées bien grosses et bien dégueues… les « babouk » (et j’ai maintenant l’impression qu’elles sont partout… et je vais continuer de croire que ce n’est qu’une impression). Je vous laisse chercher ça sur google ! 😉 (Et je faisais vraiment vraiment vraiment pas la maline, mais j’ai réussi à ne pas appeler ma mère, même si j’avais du soutien online :*)! 

Nouvelle étape : Madagascar

Presque 3 ans après être rentrée du Cambodge, et après deux années en France (plus ou moins compliquées, mais j’y reviendrai surement dans un prochain article, sur le retour, les ambitions, et les changements de perspectives…), j’ai appris en décembre dernier que ma prochaine destination serait Madagascar. Plus exactement Tolagnaro, ou Fort-Dauphin.

Nouveau boulot, nouvelle vie, nouvelle culture, nouvelle langue, nouvelles rencontres !

Cela fait déjà 3 semaines depuis que je suis partie de Paris ! Ma première étape fut une semaine à Tana (de son nom complet Antananarivo), pour formation. Voici donc la première partie de cette semaine, dessinée dans mon carnet de voyage ! (Je n’ai pas de scanner assez grand pour faire deux pages par deux pages, comme pour le Cambodge, et les photos ne rendent pas trop les couleurs, alors ce sera une par une 😉 )

Petit rectificatif: j’ai vu par la suite, deux aéroports encore plus petits que les Seychelles ! :p 
Et voilà pour ces premières impressions dans la capitale! Et surement à bientôt pour la suite ! (Pour une fois que je dessine le « commencement » !!! ) ! N’hésitez pas à poser des questions en commentaire 😉 
Et pour voir des photos (avec des araignées et des caméléons), rendez-vous sur Instagram !

Cambodge – Carnets de voyage #2

Bonjour à tous !

Finalement le délai pour la publication de la suite du périple du Khmer New Year aura été plus long que prévu, à cause d’une longue coupure internet (chez moi – et d’un disfonctionnement du scanner – au bureau), « bienvenue au Cambodge ». Il faut dire que la saison des pluies commence, et qu’à chaque fois la peur s’intalle: les cables électriques vont-ils tomber? Internet va-t-il être coupé (et travailler sans internet devient difficile)? Ma facture d’électricité va-t-elle augmenter (car apparemment nous payons les réparations, donc sans électricité pendant 15 jours on paye le double d’une facture traditionnelle – NORMAL)? Mon plafond va-t-il me tomber sur la tête (oui parce qu’en fait, y’a déjà des petits morceaux qui me tombent dessus)… ?

Mais bon, voici donc la partie la plus longue de ces vacances au Cambodge:  

THE TREK IN THE JUNGLE ! 

Le Trek se passait dans le Ratanakiri, une province du nord-est du pays. Avec le Mondolkiri, le seul endroit du Cambodge qui n’est pas plat. Genre, y’a des petites montagnes. Egalement une zone de refuge pendant le régime des Khmers Rouges, ainsi qu’une zone de passage – plus ou moins légal –  de frontière, avec une culture particulière (un mélange de tribus – dans le sens de villages avec leurs propres langages, habits, religions… – laotiens et khmers).

Un trek plutôt mouvementé ! Entre un pantalon déchiré, des piqures de guêpes, et des bambous…
Retrouvez les adresses en bas de l’article !

 

Voilà donc pour ce trek effectué avec Parrot Tour, depuis Banlung. Le prix est un peu ouf (130$) pour un trek 3 jours, 2 nuits, mais on mange pendant trois jours et on est très bien accueilli pour la soirée « chez l’habitant », alors ça vaut le coup !

On peut aussi choisir des treks plus courts (2 jours, une nuit), ou plus longs (jusque 11 jours – mais sérieux, faut avoir des jambes en béton).

D’après quelques amis, le Mondolkiri reste plus joli à voir que le Ratanakiri. Mais je ne peux pas donner mon avis car je n’ai pas été dans cette région. Dans tous les cas, c’était vraiment une expérience pleine de surprises et je suis très contente de l’avoir faite!
Pour Parrot Tour, il faut aussi savoir qu’ils peuvent garder nos surplus de sac dans des box fermées (ou en tout cas dans un local, je ne sais pas j’ai pas vu), ce qui nous a permi de nous alléger en vêtements !

Par contre je ne vous parle pas du Tree Top, de sa douche qui ne ferme pas – dans une chambre pour deux, de sa porte qui ne se ferme que de l’extérieur ou de l’intérieur – dans une chambre pour deux, de sa chambre pour deux alors qu’on avait réservé pour trois (au moment de notre départ – donc en face à face – donc on savait qu’il y avait de la place a la base), et de l’amabilité sans faille de la fille de la réception. Bon certes, c’était une période de vacances, mais quand même…

Voilà pour mon expérience la plus sportive du Cambodge (avec le Kayak à Battambang, on en reparlera).
A bientôt pour la suite du Khmer New Year !

Prochaine étape: Kampong Cham et Chiro ! 

Parrot Tour: Website / Phone: +(855)97 40 35 884 / Addresse: juste avant Tree Top.

Cambodge – Carnets de Voyage #1

Hello  !

Après une trèèèèèèès longue absence me voilà de retour ! Nouveau design, nouvelle bannière, …
Déjà 8 mois que je suis arrivée, et seulement 3/4 mois restant, avec à nouveau la question: Où serais-je dans 6 mois ? (Une réponse quelqu’un?). Nouveaux projets aussi, qui me prennent beaucoup de temps. Tellement d’idées chronophages ! 
Alors voilà ici la première partie de mon Carnet de Voyage. Je voulais faire des aquarelles, mais je n’ai trouvé que des carnets avec du papier basique. Pour le nouvel an Khmer je suis partie avec deux amies pour un petit tour de la partie Est du Cambodge, direction:  Stung Treng, Banlung, Kampong Cham – Chiro, et Phnom Penh. 1294 km de bus (presque 28 heures – et ce n’est que pour relier les villes) sur 12 jours.
Voici donc les 3 premiers jours de voyage, les 3 prochains devraient arriver dans une ou deux semaines (suivant le temps que me prend le dessinage/coloriage/scannage).  Retrouvez les adresses en fin d’article 😉

Détail: ceci est dans la zone des 4000 îles.
 

Voilà donc pour la première partie du voyage. En ce qui concerne les adresses: cliquez sur les liens, malheureusement il n’y a pas de site internet pour chaque adresse, et il faut parfois se perdre un peu pour les trouver (oui, en fait j’ai pas noté toutes les adresses et les numéros pendant le voyage, Oups!). 
Pour le trajet Siem Reap – Stung Treng, on trouve pas mal de départ, car c’est le passage principal de la frontière avec le Laos. Pour dormir, nous avons opté pour Le Tonlé, un training center (sachant que nous travaillons toutes les trois dans des formations professionnelles/ONG ça ne s’invente pas). Une bonne adresse, malgré un peu de lenteur. Alors on est au Cambodge et c’est un training, ok, mais il faudra tout de même faire un gros effort de patience. Mais l’endroit était joli, propre et la nourriture bonne, donc je le conseille tout de même ;).  Pour manger, au Tonlé ou en ville nous avons pu tester: Ponika’s Palace, en face de la Canadian Bank. Ma chicken pie (poulet purée en fait) était très bonne.
Pour le tour en bateau, c’était avec Mekong Discovery Trail. Un guide très sympa, la cascade, les dauphins (de loin pour ne pas déranger les animaux, respect de la nature tout ça tout ça) mais surtout… 
LE KAYAK DANS LA FORET FLOTTANTE ! 
C’est peut être un peu répétitif, mais c’est vraiment ce que j’ai préféré faire au Cambodge depuis que je suis arrivée! Le lieux est magique ! Vraiment un passage obligatoire ! 
 Encore une bonne adresse donc, malgré un prix un peu élevé, mais c’est bateau toute la journée, et l’eau et le repas étaient fournis. On avait aussi opté pour une visite VIP: qu’entre nous donc, c’est ce qui fait augmenter le prix. 
Pour Banlung, on en reparle au prochain article, car  je ferais tout un blabla sur le trek.
A bientôt ! 
Xx